Le RSI : le régime social des indépendants, l’organisme préféré des chefs d’entreprise et des indépendants … chacun de nous a sa petite anecdote à raconter ! Pourtant, communiquer avec le RSI n’est pas donné à tout le monde.

 

Et toutes les histoires ne sont pas drôles, voir carrément tristes. Elles peuvent même la cause d’une certaine phobie administrative

Sans vouloir rentrer dans la polémique de l’organisation de cette institution, il y a avec le RSI des règles à respecter pour limiter les dégâts. Car une erreur de leur part que vous laissez trainer et c’est un huissier qui débarque à la porte pour vous réclamer 12 523 euros…

Comme pour tous nos chers collecteurs de chèques : centre des impôts, URSSAF and Co ; il ne faut jamais négliger le suivi et payer en temps et en heure pour éviter les pénalités de retard (et éviter aussi de les énerver) et aussi et surtout en réglant les possibles litiges de suite. La politique de l’autruche est à proscrire.

Alors, avec plus que tout autre organisme, pour communiquer avec le RSI, on doit suivre quelques règles :

  1. Être à jour dans votre paperasserie

Même si cette règle prévaut pour votre paperasserie en général dans votre entreprise, ceci est d’autant plus vrai avec le rsi ! il faut être organisé pour 2 car eux ne le sont pas!

  1. Faire le point avec le comptable tous les ans pour savoir exactement combien vous allez devoir leur payer

Vous serez en mesure de valider – ou pas, l’appel à cotisation que vous recevrez. Et vous serez en mesure de leur répondre quant à l’erreur qu’ils ont faite.

  1. Envoyer chacun de vos courriers en Recommandé avec Accusé de  Réception !

Un courrier en R.A.R. coûte certes plus cher mais vous êtes sur de son arrivée (et de son traitement !).  Cela vous assure un suivi et des preuves si jamais il y avait vraiment litige.

  1. Noter le jour est l’heure de l’appel.

Car malheureusement entre ce que l’on vous dit au téléphone et le courrier de confirmation, il peut un avoir « léger » décalage. Les appels étant enregistrés, vous pourrez toujours apporter cette référence lors d’un courrier (en R.A.R !) et une demande de validation officielle de la position du RSI.

  1. Faire appel à votre syndicat.

Les chefs d’entreprise ont aussi leurs syndicats. Les deux plus connus sont le MEDEF et la CGPME. Au sein de ces associations patronales, vous trouverez des personnes pour vous représenter et vous aider puisque qu’elles ont aussi souvent des représentants dans les différents organismes collecteurs… ce qui peut faciliter les choses…

  1. S’armer de patience

Dois-je vraiment développer ??

  1. Prendre du Lexomil

Ça c’est la solution si le numéro 6 n’est pas votre « truc ». Et si vous n’êtes pas prêt à sacrifier votre santé pour eux ; vous pouvez aussi faire appel à des spécialistes qui peuvent régler le problème pour vous.

cathsol-7-astuces-communiquer-avec-le-rsi

Sinon, vous pouvez aussi m’appeler pour que l’on en parle.
A part le 7, je suis au taquet sur tous les points !