Aujourd’hui, les dysfonctionnements du RSI font l’actualité des magazines d’information, nourrissent les réseaux sociaux et dépriment les chefs d’entreprise. Petit résumé…

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, le Régime Sociale des Indépendants ou RSI, gère les assurances de plus de six millions de travailleurs non-salariés et non-agricoles. Depuis plusieurs années et de plus en plus, les nombreux dysfonctionnements du RSI sont « soulignés » par les assurés.

D’importantes erreurs sur près d’un quart des assurés du RSI

Selon les estimations faites par la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises (CGPME), les erreurs concerneraient jusqu’à 25 % des assurés, artisans, commerçants et professions libérales compris. Face à cette gestion jugée désastreuse, les cotisants demandent ainsi une refonte complète du système sur le long terme et à le court terme, un moratoire qui permettrait le limiter les conséquences des erreurs.

Il faut savoir que les dysfonctionnements du RSI entraînent généralement d’importantes perturbations au niveau de l’organisation financière et administrative des personnes concernées. De plus, aucun dédommagement ou autres formes de compensations n’est prévu malgré les préjudices subis.

Les principales causes de protestation des indépendants

Depuis 2006 plus particulièrement, le RSI est marqué par les nombreuses erreurs administratives qui ont provoqué un mécontentement généralisé auprès des nombreux assurés. Parmi les anomalies les plus souvent rencontrées, de nombreux assurés ont été appelés à payer leurs cotisations plusieurs fois, d’autres ont relevé des montants exorbitants à payer, d’autres encore ont rencontré de mauvaises surprises en découvrant un montant dérisoire à percevoir au moment de leur retraite.

Il arrive même que certains dossiers soient tout bonnement perdus empêchant ainsi la régularisation de certains entrepreneurs et le blocage des comptes professionnels. De plus, le traitement des réclamations laisse à désirer avec parfois plusieurs mois d’attente avant de pouvoir espérer une régularisation.

Enfin, la consternation des victimes concerne aussi la qualité médiocre de la plateforme téléphonique disponible pour recueillir les réclamations ou répondre aux questions.

Par ailleurs, l’un des dysfonctionnements du RSI pointés concerne le système de gestion qui manque cruellement de transparence selon les indépendants, reprochant notamment une gestion des ressources financières confiée aux compagnies privées d’assurance plutôt qu’à un organisme d’Etat. Enfin, la grogne provient également de la hausse des charges avec notamment l’apparition de nouvelles cotisations à régler pour financer des organisations syndicales.

Autant de problèmes qui prennent du temps aux assurés dans leur gestion administrative (sans compter le stress). Je suis, avec l’assistance administrative, très souvent confrontée à ce genre de problèmes, je pense que je pourrais en écrire un livre !

cathsol-rsi-dysfonctionnements

 

Et vous ? Votre expérience avec le RSI ?